post

Après un été bien chargé et il faut le dire, par conséquent bien fatigant, nous revoici puisque nous avons enfin le temps de donner des nouvelles !

Nous ne parlerons pas cette fois directement de nos biquettes. Rien de bien neuf, Comme l’année dernière à la même époque, elles ont la compagnie des messieurs les boucs et travaillent, nous l’espérons, à la préparation de la nouvelle saison, qui démarrera avec les naissances en février et la reprise de la lactation. D’ici là, bientôt le congé maternité… entendez fin des traites.. plus de lait, plus de fromages.. fin des marchés…. Mais cette histoire est déjà connue…

Revenons plutôt sur quelques nouveautés à la ferme , que vous retrouverez aussi en images :

 

  1. Après la disparition brutale de nos poules venues de la région parisienne et méchamment mangées par le chien d’un voisin, nous avions laissé le poulailler à l’abandon… Le voici remis à neuf, avec une clôture plus solide, espérons le, et donc opérationnel pour 10 nouvelles poulettes et 1 coq (qui doit encore prouver qu’il n’est pas plutôt une poule aussi !!!). Nous sommes déjà bien gâtés par nos nouvelles pensionnaires, qui nous procurent chaque jour quelques bons œufs frais. 
  2. la façade de la chévrerie faisait peur à voir… on peut même dire qu’il était à craindre de se prendre les immenses portes en bois décrépites sur le nez à chaque tentative d’ouverture… Alain et Pépé Richard ont allié une nouvelle fois leurs forces pour remettre cela à neuf… Le résultat est là ! C’est beau, c’est bien fait, les biquettes sont à l’abri !
  3. Depuis notre arrivée nous souhaitons sortir nos biquettes. Mais si l’idée était là, réussir cette entreprise s’est révélé bien plus long et fastidieux que prévu. Nous voilà quasiment au bout de ce gros chantier. Les piquets de la clôture fixe sont plantés, les fils électriques posés. La clôture mobile est en passe d’être installée… on en voit le bout ! La saison n’est plus propice pour initier nos amies aux délices de la prairie, mais au moins, ce sera prêt pour le printemps. Cette fois, on peut y croire, nos biquettes vont connaitre l’herbe fraîche !

Nous vous laissons découvrir tout cela en images et espérons être plus rapides pour la prochaine publication.